Courchevel : petite histoire de la station

Remontées mécaniques

Quand on parle des meilleurs endroits pour faire du ski, Courchevel se retrouve toujours en tête de liste. Ceux qui se passionnent pour les sports de glisse se donnent rendez-vous chaque année pour relever le défi des pistes enneigées de cette célèbre station. Elle n’usurpe pas son surnom de « Diamant des Neiges ». Ce joyau des montagnes alpin fête d’ailleurs ses 70 ans cette année. C’est l’occasion de remonter le temps et de revoir l’histoire singulière de cet endroit unique en son genre. Il faut dire qu’elle a connu des vertes et des pas mures avant d’acquérir sa renommée actuelle.

Du tourisme estival au tourisme hivernal 

Le développement de la station de ski de Courchevel est lié à la construction d’une voie ferrée dans la vallée de la Tarentaise, qui a permis le développement du tourisme estival dans les environs de Saint-Bon. Si cette petite commune a commencé par vivre de l’élevage, sa singularité a vite attiré les visiteurs notamment en plein début du XXème siècle, soit entre deux guerres. Elle devient vite un endroit très apprécié par ceux qui veulent profiter de l’air pur et du calme de la campagne. A Brides-les-Bains, les locaux ont aménagé une station thermale. 

L’arrivée des premiers skieurs 

Avec les touristes qui affluent de plus en plus a vu le jour le tout premier Hôtel, nommé le lac Bleu. Celui-ci accueille en été les curistes et en hiver les skieurs. Toutefois, les pistes restaient de longueur limitée puisque le village de Saint-Bon ne se situait qu’à 1100 à 1300 mètres d’altitude du massif de la Vanoise. Entre les deux guerres (de 1928 à 1940), la commune décide d’investir dans la construction d’infrastructures modernes et dédiées au sport d’hiver comme les chalets ou encore un tremplin au Praz. En 1945 vers la fin de la Seconde Guerre, un téléski est construit à Moriond par la commune. 

Création de la station de ski de Courchevel

La commune décide par la suite de construire à partir de rien une véritable station de ski, la future Courchevel. À vue l’importance du chantier, l’un des ingénieurs à qui on a confié la construction a décidé de s’installer aux environs. Il a transformé un grenier en habitation de fortune, copiée ensuite par les hivernants. Cela a donné naissance aux chalets classiques, les mazots. Ces derniers sont mis en location à Courchevel 1850.

Skieur
Modernisation de la station de ski de Courchevel

Une fois le chantier terminé, Courchevel a enfin pu accueillir les premiers skieurs. Depuis cette station n’a cessé d’innover. 

  • Sa véritable modernisation commence en 1959 avec l’aménagement de téléphérique, de télébenne et de téléski. 
  • Ensuite la station a augmenté le nombre de ses mazots et habitations, avec un total de 3000 lits. 
  • Enfin, avec le temps, elle a pu augmenter de 5 ses sites d’hébergement. 
  • Le village de Saint-Bon reste relié à la station via une route classique desservie par un bus. 
  • Courchevel Le Praz qui se trouve à une hauteur de 1300 mètres depuis le pied de la montagne reste accessible surtout aux amateurs de randonnées.  

Si vous souhaitez découvrir d’autres perles pour vos vacances, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *