Drapeau de l’Algérie

Drapeau Algérie

L’Algérie est un État arabe situé dans la partie septentrionale de l’Afrique. Ses voisins sont : le Maroc à l’occident ; la Libye, la Tunisie sur son flanc oriental ; la partie méridionale englobe la Mauritanie, le Mali, le Niger, tandis que la mer Méditerranée constitue sa limite nord.

Membre de l’Opep (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole), cette nation, au centre du Maghreb, est proclamée par l’Assemblée nationale constituante le 25 septembre 1962 à Alger, la capitale. Son attachement à certains symboles nationaux, comme le drapeau, est assez fort. Ces symboles sont l’essence des populations algériennes . 

Au Moyen-Âge pourtant, l’Algérie, rarement unie sous une seule entité politique, a connu divers étendards correspondant aux dynasties berbères islamiques (Zianides, Hafsides, etc.). On peut toutefois distinguer, au travers de diverses sources, certaines constantes. Il s’agit notamment du croissant lunaire (à orientation variable) et des couleurs rouge, bleue et verte.

Symbolisme et signification du drapeau 

Selon l’article 5 de la constitution algérienne, le drapeau de l’Algérie est une conquête de la Révolution du 1er novembre 1954, tout comme l’hymne national. Il serait alors immuable. Ce symbole de la Révolution est devenu celui de la République. Il est constitué de deux bandes verticales égales, verte (côté de la hampe) et blanche, avec une étoile rouge à cinq branches dans un croissant rouge centré sur la frontière des deux couleurs.

Drapeau algérien

Le blanc du drapeau algérien symbolise la pureté et la paix. Le rouge, lui, serait le symbole de la liberté. Quant au croissant, à l’étoile et à la couleur verte, ce sont des symboles traditionnels de l’Islam (la religion d’État). La particularité du croissant dans le drapeau algérien est qu’il est plus fermé que ceux des drapeaux des autres pays musulmans. La raison est que les Algériens croient qu’un croissant avec de longues cornes est signe de bonheur.

Le drapeau national : identité d’un peuple 

La couleur verte dans le drapeau représenterait la prospérité et la terre. C’est aussi la couleur du paradis dans la religion d’État. Le blanc symbolise la pureté et la paix. Le croissant représente le chemin que doit parcourir le musulman durant sa vie pour espérer accéder au Paradis. Si pour les Algériens et Algériennes, la couleur rouge représente le sang des martyrs, l’étoile à 5 branches représente les cinq piliers de l’islam, à savoir :

  • Le pèlerinage à la Mecque;
  • La prière;
  • La foi;
  • Le ramadan;
  • La zakat (aumône).

Selon le témoignage de Sid (27 janvier 2014) :  » le vert représente l’agriculture en général ; chez les musulmans le vert est une sunna car il rappelle la couleur que les compagnons du prophète Allih Salam ont choisi comme symbole. Le blanc, c’est la pureté, la netteté (le rien à cacher), (rappelons-nous quand les guerriers de tous les temps s’affaiblissaient, pour demander la clémence et l’arrêt des hostilités, hisser un morçeau de tissu de couleur blanche)…. le croissant symbole des pays musulmans et les cinq branches de l’êtoile représentent les 5 pilliers de l’islam soient : la priére, le ramadhan, la zakkat, la chahada et le hadj… »

Le drapeau flotte sur les bâtiments officiels dans le pays, comme à l’étranger. Dans une variante un peu différente, Il est également affiché par les bateaux algériens et sur les navires de la marine nationale, agrémentée de deux ancres croisées.

Historique d’un symbole national 

Partant de plusieurs hypothèses, Émilie Busquant évoque pour sa part que c’est  l’épouse de Messali El Hadj, qui a conçu la forme définitive du drapeau algérien en 1934, mais que les couleurs et leur disposition ont été fixés auparavant. Selon d’autres suppositions, le drapeau serait inspiré de celui de la Régence d’Alger entre le 16e et 19e siècle, mais aussi de celui de l’Émir Abd-el-Kader, qui a envahi la ville en 1847.

Aussi, la date de la première apparition officielle du drapeau actuel est également disputée. Si certains se réfèrent au siège du parti de l’Étoile nord-africaine (1933), d’autres par contre parlent de 1937 et d’une première copie du drapeau créée par l’épouse du chef nationaliste Messali El Hadj. Ainsi, de façon généralement répandue, la couleur rouge fait référence au sang versé par les combattants pour l’indépendance du pays durant la Guerre d’Algérie, entre 1954 et 1962. L’étoile et le croissant représenteraient des symboles de l’Islam.

Adoption du drapeau algérien

La date de création exacte du drapeau actuel n’est pas établie avec certitude. Toutefois, une chose dont on est sûr est qu’il a été adopté officiellement à la fin de la Guerre d’Algérie en 1962. Cette version du drapeau avait aussi été utilisée par le gouvernement provisoire exilé, depuis 1958, et conservée jusqu’à l’indépendance déclarée. En l’absence de document officiel relatif au drapeau, la loi 63-145, ratifiée par le Président Ben Bella le 25 avril 1963, l’établit de façon légale et permanente. 

Il faut aussi noter que de nombreux empires ont laissé les traces de leur passages en Algérie. C’est par exemple le cas des anciennes ruines romaines de Tipasa bordant la mer. Dans Alger, des sites ottomans tels que la mosquée Ketchaoua, datant de 1612 environ, bordent le quartier de la Casbah. Perché sur une colline, cet endroit dispose d’allées étroites et d’escaliers. On y rencontre également des vestiges de la domination coloniale française comme la basilique Notre-Dame d’Afrique, arborant une architecture néo-byzantine. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *