Drapeau de La Réunion

Drapeau La Réunion

Le drapeau officiel de l’Île de la Réunion est celui de la France. L’île a adopté ce symbole depuis que La Réunion est devenue un département d’outre-mer. En plus de ce symbole officiel, plusieurs drapeaux non officiels sont également utilisés. Ces drapeaux avaient été précédemment proposés comme drapeaux représentatifs de la région. Un drapeau a été sélectionné par l’Association Vexillologique de La Réunion en 2003. Il représente le Piton de la Fournaise, le principal volcan de l’île, paré de rayons de lumière dorés. Depuis le 14 juin 2008, les séparatistes et nationalistes réunionnais ont également leur propre drapeau avec les couleurs : vert, jaune et rouge.

Description du drapeau officiel de l’Île de La Réunion

Le drapeau officiel de l’île de la Réunion est celui de la France. Le drapeau français, également appelé « le drapeau tricolore », est l’emblème national de la France. Adopté depuis 1830, ce drapeau a un rapport hauteur/largeur de 2 : 3. Il est composé de trois bandes verticales respectivement bleue, blanche et rouge. Ces bandes ont toutes la même largeur et la même longueur.

Drapeau La Réunion

Histoire du drapeau officiel de l’île de La Réunion

Le drapeau bleu, blanc et rouge, a trois couleurs qui le distinguent et le rendent facilement reconnaissable. Les couleurs bleu, blanc et rouge sont apparues pour la première fois à l’époque de la Révolution française.
Au début, il y avait deux couleurs : le bleu et le rouge, c’est-à-dire les couleurs de la ville de Paris. Ces couleurs en forme de cocarde, étaient portées par les miliciens. Le blanc est venu plus tard, en mars 1789. Il a été ajouté au drapeau français par le marquis de Lafayette, commandant de la garde nationale, à l’occasion d’une visite à la garnison du roi Louis XVI.

Bien qu’à l’origine le bleu et le rouge représentaient Paris, ils ont ensuite pris un autre sens, lié à l’histoire de la monarchie française. Le blanc était la couleur royale et représentait la maison royale des Bourbons. Le bleu était la couleur de la famille capétienne et le rouge représentait les Carolingiens. Le rouge rappelle également le sang des martyrs, notamment ceux de la révolution.

Le drapeau régional de la Réunion

Le drapeau du département d’outre-mer de la Réunion est un symbole non officiel de l’île. En plus du drapeau officiel de la France, qui flotte sur l’île de la Réunion, le territoire a adopté un drapeau régional. Il s’agit d’un panneau rectangulaire blanc dans lequel apparaît une image stylisée de la montagne en bleue. Un soleil jaune se lève d’en bas, et l’image est soulignée par une fine ligne grise. En dessous se trouve une inscription en français « Région de la Réunion ».

Drapeau locale

Les différentes propositions de drapeau

Il y a une proposition créée par l’Association pour le Drapeau de la Réunion (APDR), une organisation n’ayant pas un caractère indépendantiste. Du côté le plus proche du mât se trouvent les couleurs du drapeau français. Apparaissent ensuite quatre bandes (bleu, or, rouge et vert) et un cercle blanc.

  • La couleur bleue symbolise la population de l’île d’origine européenne, chrétienne et la mer.
  • La couleur dorée (ton orangé) représente la population d’origine indienne, hindoue, et le soleil.
  • Le cercle blanc représente la volonté de coexistence dans l’harmonie, la paix et la tolérance.
  • La couleur rouge fait allusion à la population d’origine chinoise, à ses traditions et au volcan de l’île.
  • La couleur verte symbolise la population d’origine africaine et islamique, ainsi que la nature.

L’Association française de vexillologie a proposé un autre drapeau en 2003, qui consiste en un drapeau blanc dans lequel le volcan de la Fournaise est représenté devant un soleil qui se lève.

Le 14 Juin de 2008, les séparatistes et les nationalistes ont créé un nouveau drapeau. Ce symbole tricolore a comme couleurs le vert, le jaune et le rouge. Le vert représente l’espoir. Le jaune, quant à lui, représente la classe ouvrière, tandis que la couleur rouge représente l’esclavage, dont ont été victimes certaines populations de l’île.

Histoire de l’île de la Réunion

Les marins arabes l’appelaient autrefois l’île Adna Al Maghribain (île occidentale). On pense que les Portugais ont été les premiers visiteurs européens à s’y rendre. Ils l’ont trouvée inhabitée en 1635 et l’ont nommée Santa Apollonia. L’île a été ensuite occupée par la France. Malgré le fait que le drapeau français ait été hissé par François Cauche en 1638, Sainte-Apollonie fut revendiquée par Jacques Pronis en 1642.

En 1649, l’île fut baptisée île Bourbon en l’honneur de la famille royale. « La Réunion » fut le nom attribué à l’île par la Convention en 1793. Le nom commémore l’union des révolutionnaires marseillais avec la Garde nationale à Paris, le 10 août 1792.

En 1801, l’île fut rebaptisée « Île Bonaparte », en l’honneur de Napoléon Bonaparte. L’île a été reprise par la marine britannique dirigée par le commandant Josias Rowley en 1810. En 1815, après le Congrès de Vienne, l’île conserva le nom de « Bourbon » jusqu’en 1848. L’île fut à nouveau rebaptisée « La Réunion ».

L’immigration française complétée par l’afflux d’Africains, de Chinois, de Malais et d’Indiens a donné à l’île sa mixité ethnique. L’ouverture du canal de Suez en 1869 a coûté à l’île son importance en tant qu’escale sur la route commerciale des Indes orientales. Le 19 mars 1946, l’île de la Réunion est devenue un département d’outre-mer de la France. Son code département est le 974.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *