Drapeau de l’Afghanistan

Drapeau Afghanistan

Le drapeau national afghan, véritable symbole identitaire, a connu plus de modifications au cours du XXe siècle plus que celui de tout autre pays dans le monde. Il faut cependant remarquer que les couleurs noire, rouge et verte ont été présentes sur la plupart d’entre eux.

L’Afghanistan est un État « carrefour de l’Asie » qui vit passer de nombreux peuples par son territoire. Situé au cœur de l’Asie centrale, entre l’Iran et le Pakistan, l’Afghanistan est isolé de l’Océan Indien par des milliers de kilomètres de déserts infranchissables. Le centre du pays est constitué de montagnes de 6000 m d’altitude, et le Sud d’un désert de terres brûlées dépourvu de la moindre végétation,  

Ce dernier formait, à l’époque de l’Antiquité, un point de passage important sur la route de la soie et fut un passage obligé pour de célèbres conquérants qui souhaitaient prendre le contrôle de l’Inde. Il s’agit, entre autres, de Cyrus le Grand, Alexandre le Grand, Gengis Khan et de l’empereur Bâbur.

Histoire du Drapeau de l’Afghanistan

Le drapeau de l’Afghanistan a été adopté par le gouvernement de l’État transitoire islamique entre 2002 et 2013. Certains commentateurs estiment qu’il est similaire à celui du royaume d’Afghanistan (1930-1973). L’ajout l’ajout de la chahada au-dessus de l’emblème en constituerait la principale différence. Le nouveau drapeau afghan est adopté le 19 août 2013. L’emblème qui y figure est de couleur blanche.

Drapeau Afghanistan

Le drapeau est un tricolore de bandes noire, rouge et verte. Ces couleurs se retrouvent sur beaucoup d’anciens drapeaux du pays. La couleur noire est associée à l’état d’indépendance assombri au XIXe. Le rouge symboliserait la lutte pour l’indépendance et le vert sa réussite finale. L’emblème central, sur la bande rouge, est l’emblème national traditionnel, composé d’une mosquée avec un mihrab faisant face à La Mecque. »

Un symbole national : socle d’un peuple  

L’histoire du drapeau, avec les différentes variantes qu’on lui reconnait, traduit les péripéties que ce peuple a connu. Le drapeau afghan est composé de 3 bandes verticales d’égale largeur. En partant du guindant, sont alignées les couleurs noire, rouge et verte. Au milieu de la bande centrale, les armoiries en blanc de l’Afghanistan composées d’une mosquée avec son mihrab orienté vers La Mecque. Celle-ci est entourée par 2 gerbes de blé. Au dessus de la mosquée, une inscription de la chahada en arabe.

Si les 4 couleurs du drapeau que sont le rouge, le vert, le noir et le blanc sont qualifiées de couleurs panarabes, elles peuvent toutefois porter d’autres significations, selon les circonstances. Ainsi, le noir symbolisant le passé de ce peuple, pourrait-être une reprise des premiers drapeaux afghans. Le rouge symbolise le sang versé pour l’indépendance mais est également interprété comme une marque de progrès ou une référence au drapeau soviétique. Le vert peut représenter l’espoir en l’avenir, la prospérité agricole mais également l’islam.

Ces armoiries comportent également l’année solaire 1298 (an 1919 dans le calendrier grégorien, année d’autonomie afghane du Royaume-Uni). Cette image centrale est entourée d’une bordure composée de gerbes de blé sur la gauche et à droite. En haut, au centre, on lit une inscription en arabe de la Shahada (croyance musulmane). Au-dessous, se trouve le Takbir, expression signifiant en arabe « Dieu est grand ». En bas, au centre, une banderole porte le nom de l’Afghanistan.

Origine du peuple afghan 

C’est suite à l’effondrement de l’Empire perse afchride que l’Afghanistan devient une entité souveraine en 1747, sous le commandement du général Ahmad Khan Abdali, devenu premier padishah du pays cette même année. Mais son territoire a servi de noyau pour de vastes empires comme l’Empire bactrien, l’Empire kouchan ou encore l’Empire ghaznévide par le passé.

À la suite de la seconde guerre anglo-afghane, les Britanniques privent l’Afghanistan de territoires mais s’engagent à ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures de la partie restante. Le pays devient ainsi un État tampon entre 1879 et 1919, demeurant indépendant sur le plan de la politique intérieure. En 1919, suite à la victorieuse troisième guerre anglo-afghane, l’Afghanistan récupère le contrôle de sa politique étrangère avec le traité de Rawalpindi, lieu de défaite des armées britanniques et rejoint en 1921 la Société des Nations. 

Un territoire en proie à des guerres

Dans leur quête d’autonomie et de souveraineté, les peuples afghans livrèrent de nombreuses batailles contre les envahisseurs perses, indiens, russes ou britanniques. Ces derniers ont surtout subi en Afghanistan des défaites marquantes, surtout celles de Gandamak en 1842 où le 44e régiment britannique fut complètement anéanti et la bataille de Maiwand où le 66e régiment n’a compté que quelques survivants. L’Afghanistan fut l’unique État asiatique avec le Japon à tenir tête aux puissances coloniales européennes. 

Le pays sera annexé par les soviétiques en 1979. Cette invasion entraine une forte résistance qui a raison de l’occupation en 1989. En 1996, un gouvernement ultra-réligieux, celui des Taliban, prend le pouvoir. Il est chassé par une coalition internationale en 2001. En 2004, le pays devient une «République islamique» de type présidentiel dirigée par un président aux pouvoirs étendus mais contrôlés par un parlement bicaméral.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *